KickScooter T60 : la trottinette autonome de Segway-Ninebot

Ninebot risque de révolutionner le monde de la mobilité douce avec la nouvelle trottinette autonome KickScooter T60 capable de se recharger toute seule.

0
33

          Une trottinette électrique qui se rend seule à la station de recharge la plus proche. Serait-ce la solution attendue pour enfin atteindre le seuil de rentabilité des trottinettes en libre service ? C’est en tout cas la dernière innovation que propose le géant chinois Segway-Ninebot, 1er fournisseur mondial des flottes de micro-mobilités.

La T60, sur les routes dès début 2020

Ce mois-ci, les KickScooter T60 entament leurs essais, avant d’être diffusées à grande échelle début 2020. C’est en tout cas l’annonce faite par Gao Lufeng, CEO du constructeur chinois, à l’occasion d’un entretien avec l’agence Reuters.

Cette trottinette à trois roues dévoilée plus tôt en août propose une innovation très attendue des opérateurs de micro-mobilités : elle est semi-autonome. Lorsque le modèle se trouve à court de batterie, il va de lui-même à la station de chargement la plus proche pour être prise en charge par l’opérateur. Il s’agirait donc d’une grande avancée dans la gestion des trottinettes en libre service, laissant présager une hausse des rentabilités. Cette solution permettrait aussi de réguler l’abandon anarchique des trottinettes, qui est dans le collimateur de bien des villes, internationalement. On imagine aussi déjà la possibilité pour ces trottinettes de s’auto-réguler pour rejoindre les zones de forte demande, en particulier avec l’arrivée du paradigme 5G.

Trottinette autonome Kiskscooter Segway

Le prix annoncé de ce KickScooter T60 est de 10’000 Yuan, soit environ 1’420 $US. Si la technologie d’autonomie est un grand premier pas vers la rentabilité, ce prix reste élevé, comparé à celui des trottinettes actuellement utilisée, de 100 à 300€.

Quelques opérateurs ont été évoqués comme premiers clients de ce modèle, notamment Uber et Lyft, bien que ce dernier n’ai annoncé aucun engagement signé à ce jour.

Reste à savoir si la vue de trottinettes se déplaçant seules sur la chaussée résistera au vandalisme déjà observé à l’encontre de ces objets. Une fois encore, la confiance au produit restera décisive, mais Gao Lufeng aborde cette problématique en misant sur une nature humaine économe, indiquant à Reuters : « Je crois que les trottinettes vont remplacer les vélos comme première solution de micro-mobilités. […] Il est dans nature humaine de sauver de l’énergie dans ses trajets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez insérer votre nom