Zoov, la start-up qui révolutionne le vélo free-floating

La start-up française compte bien révolutionner le milieu du vélo en libre-service. Sa solution ? Les vélos ont pour vocation à être « rangés » , remis en station, mais le free-floating peut être admis. Une station Zoov ne nécessite ni travaux, ni génie civil. Les vélos s’emboîtent les uns dans les autres, à l’image de caddies de supermarché, grâce à des électro-aimants.

0
912
Zoov

Après de longs mois d’essai et des résultats concluants, la startup Zoov qui propose des vélos électriques partagés prépare son lancement à Paris-Saclay pour septembre 2019.

En effet, l’entreprise cofondée par Eric Carreel, Arnaud Le Rodallec et Amira Haberah a mis à disposition ses vélos à assistance électrique dans le cadre d’une expérimentation qui s’est déroulée de janvier à juillet 2019. Résultat encourageant, ce ne sont pas moins de 20 000 km qui ont été parcourus par les usagers de la région parisienne. D’ici fin 2019, environ 500 vélos devraient être disponibles et l’entreprise prévoit déjà 1500 vélos d’ici 2020.

Equipe Zoov

L’électrique au service de l’innovation

Mais à l’heure où les vélos en libre partage sont devenus monnaie courante, comment les vélos Zoov peuvent tirer leur épingle du jeu ?

En réalité c’est très simple, beaucoup de personnes utilisent le vélo mais il y en a également énormément qui ne l’utilise pas pour plusieurs raisons. Manque de condition physique, distance trop importante, manque de temps, transpiration à l’arrivée ou encore le manque d’espace de stockage, sont autant de points qui peuvent pousser une personne à se désintéresser du vélo partagé.

Zoov l’a bien compris et c’est pourquoi la jeune pousse propose des vélos électriques qui ne nécessitent aucun effort pour fonctionner, permettent d’aller à destination plus rapidement et peuvent être rangés facilement et rapidement grâce à des bornes ultra-compactes. Une quarantaine de stations sont prévues dès septembre 2019 à des emplacements stratégiques afin de faciliter les trajets.

Une application intuitive

L’application mobile Zoov était également en phase de test afin d’obtenir les retours des utilisateurs. Sans être révolutionnaire dans le milieu, l’application est de bonne facture, propose une bonne expérience utilisateur ainsi qu’un design soigné. Un grand nombre de nouvelles fonctionnalités vont également débarquer en septembre suite à ces retours. On trouvera ainsi notamment la possibilité d’ajouter des adresses favorites et bien d’autres nouveautés.

Application Zoov

Des vélos de qualité

Les vélos sont robustes, confortables et très maniables ce qui en fait un réel plaisir à utiliser. Ils possèdent également un support pour smartphone et un panier à l’avant ainsi que toutes les fonctions nécessaires à votre sécurité telles que des feux. De plus le design général est dans l’air du temps et allie parfaitement le vélo traditionnel au vélo électrique.

Un modèle à la minute puis par abonnement

A l’heure actuelle, la tarification est fixée à 1€ par déblocage + 0.15€ la minute. Un système en somme similaire à ce qu’il se fait chez les géants de la trottinette électrique en libre partage tels que Lime, Bird ou encore Dott.

A noter que l’entreprise propose un tarif préférentiel pour les entreprises ayant installé des bornes devant leurs locaux : 2€ les 20 minutes.

Enfin, ce modèle économique devrait évoluer en 2020 pour aboutir sur un modèle classique par abonnement.

L’arrivée de Zoov sur le marché est donc une excellente nouvelle pour l’avenir des transports électriques urbains et nul doute que la startup nous suprendra dans les années à venir. Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur leurs services, rendez vous sur leur site officiel : https://www.zoov.eu/fr/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez insérer votre nom